L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

M. Miura, le plus vieil homme au sommet de l'Everest, a 80 ans.



Le jeudi 23 mai, le nouvelle de M. Miura a étonné le monde entier. Les Japonais ont été encouragés parce qu'il leur a donné une leçon : "Rien n'est impossible" ou "Quand on veut, on peut".
Auparavant, il a déjà accompli beaucoup d'autres choses. Il est le premier à avoir dévaler l'Everest à ski depuis un point de départ situé à plus de 8 000 mètres d'altitude en 1970. 
Quelle est la motivation de son challenge ? Il me semble qu'il ne se soit jamais satisfait d'un statu quo et il veut faire quelque chose pour démontrer sa raison d'être. Comment? Pour lui, c'est de gravir l'Everest à 80 ans, en plus de deux succès à 70 ans en 2005 et à 75 ans en 2008.
Même si la majorité des gens trouvent son exploit positif, il y a un débat sur internet sur la validité de son ascension parce qu'il a été transporté par hélicoptère du camp 2 à 6 500 mètres jusqu'au camp de base à 5 300 mètres. 

Un groupe constate que : 

- On trouve son projet complet parce qu'il est monté au sommet. C'est le plus important ! 
- Le médecin lui a conseillé d'arrêter, en raison de plusieurs opérations du coeur. 
- Les conditions de descente étaient très dangereuses.
- Il n'y a aucune règle en ce qui concerne l'ascension du mont. 

Mais un autre groupe exprime son mécontentement en observant que : 
- Son ascension aurait été complète s'il avait marché jusqu'au camp de base par lui-même. 
- Le record du plus vieil homme doit être annulé parce qu'il a utilisé un hélicoptère. 
- Son projet dépendait de sponsors dont le budget était d'environ 1,5 million d'euros. 

De toute façon, ce n'est pas un projet facile ! Depuis la première conquête de l'Everest en 1953, près de 4 000 personnes ont rallié le plus haut sommet de la planète. Mais 240 autres ont trouvé la mort en tentant de le faire. 
En effet, beaucoup de préparation était nécessaire. Selon Gota Miura, son fils, qui l'accompagnait, son succès pourrait être attribué aux stratégies suivantes : 

- "Un vieil homme travaille la moitié du jour". On dit au Japon qu'autrefois un vieil fermier travaillait à mi-temps et se reposait le reste du jour. L'équipe Miura a appliqué cet adage à ce projet : c'est-à-dire augmenter l'altitude de moitié, soit moins de 500 mètres par jour. 
- Auparavant, on montait et descendait peu à peu pour s'habituer à l'altitude. Grâce au nouvel équipement d'oxygène, il a pu s'habituer à l'altitude sans descendre. 

Pour conclure, on doit trouver cet événement positif et essayer de dépasser ses limites comme M. Miura.











Texte : Toshiro Matsuo  - Photo : Wikipedia - 

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire