L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

La vente de médicaments génériques sur Internet


Est-ce que vous achetez des médicaments génériques en vente sur Internet? Il est ici question de médicaments qu'on peut acheter sans ordonnance.
Je voudrais d'abord expliquer les grandes lignes de ce problème. Il y a 11 ans qu'une entreprise, "kenko-com" a commencé à vendre des médicaments génériques sur internet. Les médicaments étaient classés en trois catégories : selon les risques d'effets secondaires (de haut à bas): 

1ère catégorie: à haut risque d'effets secondaires (100 articles)
2e catégorie : risque moyen (8 300 articles) 
3e catégorie : bas risque (3 000 articles) 
Soit, au total, 11 400 articles environ. 

Ensuite, en 2009, le ministère de la santé publique a traduit en justice l'entreprise K, parce que les 1ères et 2e catégories de médicaments sont risquées. Le tribunal a donc interdit à l'entreprise K de vendre les médicaments de ces catégories. Il est certain qu'il y a de nombreuses victimes qui souffrent actuellement des effets secondaires de ces médicaments. Ils sont opposés à leur vente sur Internet. 
Cependant, les chiffres montrent que, d'après une enquête réalisée auprès de 2 000 personnes des deux sexes, de 20 à 60 ans, en 2013, par le centre de recherches Dentsu, à la question : "Est-ce que vous profitez d'Internet pour acheter des médicaments génériques?" 77,2 % d'entre eux sont pour, 10,7% sont contre. 
En ce qui me concerne, je suis pour la vente sur Internet des médicaments, car il y a des gens qui habitent très loin des pharmacies dans un coin isolé, par exemple dans l'extrémité d'Hokkaido. Puis il y a des travailleurs qui se surmènent toute la journée, et des étrangers sans assurance médicale. 
Pour résumer, en janvier de cette année, le Cour Suprême a jugé que le Ministère de la Santé Publique  perdait son procès : l'entreprise K pourrait désormais vendre les 99% de médicaments génériques sur Internet. Le Ministère de la Santé Publique n'autorise quand même pas la vente de la 1ère catégorie. Il s'agit de la sécurité concernant 1% de médicaments très puissants. 
En conclusion, il est très dangereux d'acheter des médicaments forts sans consulter un pharmacien. Il faudrait préparer le moyen d'une communication interactive par visiophone avant la levée complète de l'interdiction de médicaments  génériques vendus sur Internet.



Texte : Megumi Iida - Photo : Wiki

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire