L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Les perles de Mikimoto Kôkichi



"Je voudrais que toutes les femmes portent des perles autour du cou." 
C'est Kôkichi Mikimoto qui a fait cette déclaration. 
Certains peuvent croire que ce vœu est irréalisable, mais savent-ils que les perles étaient le privilège des riches et des aristocrates il y a 100 ans? 
Kôkichi Mikimoto est né en 1858 de parents restaurateurs, mais il était doué à la fois en commerce et pour les inventions. Lorsqu'il a voyagé à Yokohama à l'âge de 20 ans, il a vu que les produits de la mer, y compris les perles, se vendaient bien, donc il a entrepris de lancer une affaire dans ce domaine. 
A l'époque, les perles naturelles étaient si populaires, si chères sur les marchés internationaux que l'on pêchait beaucoup d'huîtres perlières de sorte qu'elles risquaient de disparaître au Japon. 
Cela a inquiété Kôkichi Mikimoto, il a donc étudié les perles avec l'aide de professeurs d'université et a tenté d'en cultiver. Cinq ans se sont écoulés ainsi, il a finalement réussi et il a ouvert sa première boutique en 1899, qui a conquis le marché international. 
Aujourd'hui, nous pouvons acheter des perles même si nous ne sommes pas aristocrates, et on est en droit de se poser la question : son souhait est-il exaucé?



Texte : Yoshinobu - Photo :  Tanakawho/Wikipédia-

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire