L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Ma première crêpe


Vegan Crepe.

Chaque fois que je mange une crêpe ou passe devant des crêpiers, je me souviens de la scène et du goût quand ma mère en a fait une pour la première fois...


Elle s'habillait en kimono avec un tablier blanc de cuisine et s'arrangeait les chevaux en chignon à l'arrière de son cou. Et elle étalait attentivement la pâte liquide blanche à crêpe qui contenait seulement de l'eau, de la farine et un peu de sel, et ne contenait ni de lait, ni de beurre, ni d’œufs. A cette époque-là, il n'y en avait pas au marche près de chez moi à cause de l'insuffisance de produits alimentaires. En effet, c'était antérieur à mon entrée à l'école primaire. Je l'observais avec curiosité et avec espérance en sentant sa tension.

Mais j'ai compris plus tard quand j'en ai fait une pour la première fois. Ma mère aimait les nouveautés ; peut-être a-t-elle obtenu des connaissances sur les crêpes quelque part - à la radio, dans le journal, une revue, etc.

Cet après-midi-là, ses enfants, nous, ont pu manger une crêpe pliée comme une demi-lune, avec du sucre brun cristallisé. Cela va sans dire que c'était très bon.

A propos de sucre brun cristallisé, elle le cachait pour les occasions importantes - pour les maladies aussi, j'imagine. Plus tard, j'en ai fait bien des fois avec de la confiture de fruits, du chocolat, du fromage. Mais je ne peux pas oublier le goût simple de la crêpe que ma mère a faite avec le sucre brun cristallisé, la farine et une poignée de sel ; et son image vive et concentrée.


Texte : Satoko Tsunashima - Photo : Brisbane Falling

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire