L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Le Burkina Faso



Nous allons vous présenter un pays francophone qui est situé en Afrique : le Burkina Faso.


Situation géographique

Le Burkina Faso est situé à l'ouest de l'Afrique, entre le Mali au nord-ouest, le Niger à l'est, et la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Togo et le Bénin au sud. Au milieu du pays se trouve la capitale, Ouagadougou. La superficie du Burkina Faso est de 274 200 km2 et la population est de 16 millions d'habitants.

Histoire du Burkina Faso

Au 5e siècle, les Mossi ont établi un royaume, mais en 1919, les Français l'ont conquis. En 1958, le pays est devenu une république autonome, puis indépendante en 1960, comme “la Haute Volta”. Le nouveau pays a eu plusieurs coups d'État, et en 1984, le Burkina Faso, le “Pays des hommes intègres”, était établi.

Le drapeau du Burkina Faso représente l'histoire du pays. Il y a deux bandes horizontales sur le drapeau. La bande du dessus est rouge et représente la couleur de la révolution socialiste. La bande verte du dessous symbolise l'agriculture du pays. Au milieu du drapeau, il y a une étoile jaune. Elle représente la lumière qui a guidé la révolution.

Climat

Le Burkina Faso possède un climat tropical avec deux saisons très contrastées : la saison des pluies, très pluvieuse qui dure de mai jusqu’à septembre, et la saison sèche d’octobre jusqu’à avril, durant laquelle souffle l’harmattan, un vent chaud et sec, originaire du Sahara.

Produits agricoles et ressources naturelles

80 % de la population active s’occupe de l’agriculture. Les Burkinabés font la culture du sorgho, du mil, du maïs, des arachides et du riz pour subsister. Ils fabriquent aussi du beurre de karité pur. Les arbres du Burkina Faso, à de rares exceptions près, se retrouvent dans la plupart des pays d'Afrique de l’ouest. Ils sont utilisés soit pour faire des sauces, soit pour leurs vertus médicales. Les Burkinabés produisent du cuivre, du zinc, du fer et de l’or.

Cuisine

Le plat national est le “Tô”, une pâte à base de farine de mil, de maïs ou de sorgho accompagnée d’une sauce. Les Burkinabés mangent plusieurs types de viandes cuites (chèvre, mouton, poulet, pintade). Pourtant les habitants pauvres des villages en mangent rarement. Le poisson est très cher donc ils n’en mangent généralement pas. Comme boissons, ils prennent entre autres de la bière du pays qui est très bon marché, du jus de tamarin et de la bière de mil. Ils sont d’immenses consommateurs de bière.

Photo 2 : Le Tô, plat national au Burkina Faso (Source)

Culture

Les Burkinabés jouent souvent d’un instrument de musique comme le balafon et le tambour. La danse avec un masque et en costumes nationaux est populaire aussi. Voici la photo d’une représentation de danse avec un masque devant le nouveau bâtiment d’une école.

Photo 3 : Représentation de danse avec un masque (Source)


Relations entre le Japon et le Burkina Faso

Les enfants de l’école primaire de l’arrondissement de Minato à Tokyo ont organisé une collecte pour envoyer des fournitures au Burkina Faso en 2008. Madame Léonie Boncungue qui était conseillère à l’ambassade du Burkina Faso, est venue à la fête de Shirokane qui se trouve dans l’arrondissement de Minato à Tokyo. Et puis elle a serré la main à des enfants, et elle les a remerciés vivement de l’avoir bien aidée.

Photo 4 : Madame Léonie Boncungue serrant la main à des enfants japonais
(Tokyo Shinbun, article du 26 mai 2008)

Le 16 mars 2009, le Japon et le Burkina Faso ont organisé une réunion avec la télévision. Ils ont développé les relations internationales entre les deux pays. Des enfants du Japon ont collecté cinq cent mille yens environ. Grâce à la collecte, ils ont envoyé l’argent pour acheter des manuels scolaires aux enfants du Burkina Faso.

Photo 5 : Réunion avec la télévision (Tokyo shinbun, article du 18 mars 2009)


Nous avons été surpris d’apprendre qu’il y avait des relations internationales entre le Burkina Faso et le Japon. Nous souhaitons que les échanges entre les deux pays se poursuivent. En espérant que cet article vous donne envie d’explorer ce pays !


Texte : Arima Makiko, Iguchi Tomoko, Suzuki Mariko, Muramatsu Kimio

Photos : (voir légendes) - Ah Bon ?! No6

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire