L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Les étudiants qui n'étudient pas


PHP勉強会SIDE-B 第1回

Les étudiants à l'université n'étudient pas beaucoup au Japon. Telle est une des remarques souvent entendues au sujet de l'éducation, mais est-ce bien vrai ?


D'après une enquête menée par Professeur Motohisa Kaneko (de l'Université de Tsukuba), les étudiants de l'université n'étudient en moyenne que 4,6 heures par jour (les heures de cours y sont incluses). Ce savant trouve que les enseignants sont responsables. Comme la société japonaise n'attendait pas beaucoup de l'éducation à l'université, ils ne se sont pas donné assez de peine pour bien préparer leurs cours.

Compétences des étudiants

Seulement 30 % des étudiants de l'université savent démontrer qu'un nombre impair et un nombre impair font un nombre pair, selon les études faites par la Société des Mathématique du Japon en 2011. L'administrateur général de cette société déplore : "À l'examen d'entrée, les universités posent moins de questions descriptives, c'est pour cela que les lycées n'entraînent pas les élèves à penser logiquement." Il n'est pas rare que les universités donnent des cours supplémentaires au niveau du collège et du lycée.

Réformes

Pour améliorer cette situation, plusieurs universités ont entamé des réformes de l'enseignement. Par exemple, l'Université de Chiba a introduit un cours en forme de dialogue entre le professeur et les étudiants en 2012 dans le département de philosophie politique. L’atmosphère de la salle a changé, avec des étudiants plus chaleureux. Et à l'Université Sangyo Noritsu, un cours en méthode active a lieu depuis quatre ans dans le département de gestion. Les diplômés disent qu'ils sont contents de cette méthode. Mais il reste toujours des étudiants passifs qui ne travaillent que pendant le cours.

Estimation mondiale

L'OCDE examine la possibilité de faire des examens pour savoir combien de connaissances et de techniques les étudiants ont acquis dans les universités de chaque pays. Le temps où la qualité de l'éducation universitaire du Japon sera remise en cause va bientôt arriver. Il ne nous reste pas beaucoup de temps pour améliorer cela.


Texte : Miki - Photo : Koyhoge - Source : Nihon Keizai Shinbun 2012.04.18

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire