L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Détaillants et restaurants se tournent vers le riz étranger



Des détaillants et des restaurants commencent à se fournir en riz cultivé à l’étranger pour faire face à la hausse des prix du riz domestique après le séisme du Tohoku de l’année dernière. Seiyu, une grande chaîne de supermarchés, a distribué du riz chinois à ses 149 points de vente dans la région du Kanto et la préfecture de Shizuoka. Matsuya Foods S.A., une chaîne de restauration rapide, commence à offrir un mélange de riz australien et japonais dans ses bols au bœuf dans ses 600 points de vente à Tokyo.


La hausse des prix du riz domestique

Les prix du riz sont plus élevés de 20% environ comparé à l’an dernier, quand le séisme a balayé la région du Tohoku et a causé la fusion du cœur des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima qui a contaminée une région majeure de rizières. Le riz chinois est moins cher de 30% que celui japonais dans un supermarché de Seiyu à Tokyo.


Texte : Tomonori - Photo : FLQ - Source : The Japan Times 20.4.2012

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire