L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Une émission polémique



J’ai regardé un reportage sur l’expulsion des jeunes demandeurs d’asile par les autorités néerlandaises qu’une chaîne de télévision néerlandaise avait diffusé. L’émission, dont le décor est l’intérieur d’un avion, commence par une chaise musicale et les jeunes gens originaires de pays hors de l’espace Schengen sont tous gais et se comportent souriant comme s’ils allaient partir en voyage. Quand une jeune fille a dit qu’elle ne voulait pas partir, le présentateur a répondu sans pitié qu’expulsée, c’est expulsée. On entend les spectateurs rire. J’ai été choquée par cette scène. Si cette émission était diffusée chez nous, elle ferait objet de vives critiques et le responsable de la chaîne devrait faire ses excuses pour l’avoir diffusée au public.


Au Japon, on s’abstient de parler franchement aux autres, surtout aux « faibles » de la société souffrant de problèmes délicats. Avant tout, on les plaint et on leur dit quelques mots de consolation. Il y a beaucoup de mots interdits aux médias comme « boiteux », « muet », « sourd » et « idiot » etc, et on dit que cette personne est impotente de la jambe au lieu de dire qu’elle est boiteuse. Quelques hommes politiques ont été obligés de démissionner pour avoir négligé cette interdiction. On a considéré qu’ils avaient manqué d’attentions envers les « faibles ». Selon le reportage, au début, le président de la chaîne a hésité à diffuser cette émission. Elle est politiquement incorrecte vis-à-vis de la politique néerlandaise envers les étudiants venant d’en dehors de l’espace Schengen. De plus, elle exploite la misère des jeunes demandeurs d’asile pour rendre l’émission racoleuse. Mais finalement, il a décidé de la diffuser. J’admire son courage et l’esprit fort des Néerlandais qui peuvent comprendre même l’humour noir.

Ce reportage m’a fait penser à la différence de mentalité nationale entre le Japon et les pays européens. Au Japon, on souligne la tendresse dans l’éducation et on conseille de rendre le bien pour le mal. Je voudrais citer la fable de la Fontaine, la Cigale et la Fourmi, comme exemple. La dernière partie a été modifiée pour les enfants japonais. En hiver, la fourmi donne à manger par pitié à la cigale ; celle-ci se moquait de la fourmi travailleuse et a passé tout l’été en chantant. La fourmi aide la cigale souffrant de la faim au lieu de lui dire de danser. La vie est pleine de difficultés et pour les surmonter, il faut aussi apprendre depuis l’enfance la sévérité et la cruauté. Je pense que cette émission incite les Néerlandais à faire quelque chose pour les jeunes demandeurs d’asile qui sont mal traités par le gouvernement, d’autant plus qu’elle est cynique et polémique.


Texte : W.S. - Photo : Weg Van Nederland DR - Ah Bon ?! No6

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire