L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Tanka : des poèmes représentant le désastre



Après le tremblement de terre du 11 mars 2011, beaucoup d'habitants du Tohoku ont commencé à exprimer leur expérience dans des tankas, des poèmes courts.

Le 28 mars 2011, des tankas du grand séisme du Tohoku, le shinsai, ont été publiés pour la première fois dans un article du journal Asahi Shinbun. D’après l’article de ce journal, plus de vingt mille tankas ont été récoltés jusqu’à juin, et la plus grande partie représentait le tremblement de terre et l’accident de la centrale nucléaire. Plusieurs tankas ont été écrits par des gens qui ne faisaient pas de tankas habituellement avant.

Les amateurs de tankas

Mais les anciens amateurs de tankas ont deviné qui avaient directement représenté le grand séisme et ceux qui avaient hésité à décrire des événement dont ils n’avaient pas vraiment eu l’expérience. Le Shinsai nous a posé le problème de la reconstruction de la vie et de l'explication de cette expérience.


Texte : Chieko Endô - Photo : FLQ - Source : Asahi-Shinbun 20.02.2012

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire