L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Jusqu'au lac sous-glaciaire dans l’Antarctique



L’équipe russe qui faisait le forage de la couche de glace dans l’Antarctique a annoncé le 8 février que sa perceuse avait atteint le 5 février le lac Vostok dont la surface est à - 3769 mètres en dessous de celle de la glace. L’eau du lac est isolée de tout contact avec l’extérieur depuis peut-être 15 à 20 millions d’années. Des scientifiques espèrent découvrir des microbes antiques et des êtres animés.


Caractéristiques du lac

Le lac Vostok se situe en dessous de la station russe de Vostok. Il mesure 250 kilomètres de long et 50 km de large. C'est le plus grand des 140 lacs sous-glaciaires de l’Antarctique et est grand comme le lac Baïkal. Son existence était supposée depuis le XIXe siècle. Mais il n’y avait aucun moyen de s’en assurer. L’équipe russe a débuté le forage de la glace en 1989. Finalement, elle est parvenue à la surface du lac le 5 février.

Attente

Le glacier de 4 km d’épaisseur a préservé l'état antique du lac. C’est un environnement particulier sur la Terre. Évidemment, la plupart des scientifiques veulent savoir si des êtres animés vivent dans l'eau du lac et au bord du lac. Au cas où un être animé serait découvert, cela deviendrait une clef dans les recherches de vie extraterrestre sur d'autres planètes, puisque des lacs sous-glaciaires existent peut-être sur Europa, une des lunes de Jupiter et sur Encelade, une des lunes de Saturne. Les scientifiques attendent cette possibilité de découverte de vie extraterrestre.

Sur l'Antarctique, il fait plus froid en ce mois. L’équipe russe a donc l’intention de commencer des recherches sur le lac Vostok en été de l’Antarctique.


Texte : Noriko - Photo : Lac Vostok vu par satellite sur WikiCommons

Source : REUTER.com 09.02.2012

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire