L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Ayako Koshino - Portrait



J'adore faire des habits. Pour le moment, je dessine des patrons et j'utilise ma machine à coudre presque tous les jours. Autrefois, j'ai vu madame Ayako Koshino dans une émission à la télévision. Elle était modéliste et aussi mère de trois filles. Les filles Koshino sont des modélistes très connues dans le monde. Dans cette émission, on présentait madame Ayako Koshino qui déployait son activité bien qu'elle soit âgée. Je l'admirais beaucoup et cette émission a produit en moi une vive impression.


Premières expériences dans la mode

Madame Ayako Koshino est née comme l'aînée d'un marchand de kimono à Kishiwada à Osaka en 1913. Ses parents l'ont nommée « Ayako » pour s'occuper du travail, touchant des fils toute sa vie. Après avoir arrêté ses études au lycée des filles, elle a fait l'apprentissage de la couture. Ensuite, elle a ouvert en 1934 un magasin de vêtements européens à Kishiwada et ce, seulement avec une seule machine à coudre. Pendant la journée, elle faisait le tour des clients pour obtenir du travail dans toute la ville, elle acceptait n'importe quelle chose à coudre et passait des nuits entières à travailler.

Ses trois filles

En novembre 1934, elle s'est mariée avec Takeichi Kawasaki qui était tailleur et puis, en 1937, Hiroko, l'aînée, est née et en 1939, Junko, sa deuxième fille, est née. Les deux fois, elle a continué à travailler jusqu'au jour même de son accouchement. Juste après ses accouchements, elle a tout de suite rouvert son magasin. En 1942, quand elle était enceinte de sa troisième fille, c'est-à-dire Michiko, son mari a été appelé à la guerre du Pacifique. Après cela en 1945, il est mort à cause d'une maladie contractée à l'étranger. Après la guerre, elle a élevé toute seule ses trois filles. Plus tard, ses trois filles se sont montrées actives comme modélistes internationales, mais Ayako Koshino a continué à s'occuper de son magasin à Kishiwada.

Consécration

En 1948, elle s'est occupée de la confection d'uniformes scolaires pour son lycée. Quand elle avait 75 ans, elle a créé sa marque. La raison pour laquelle elle a pensé à cela est qu'il n'y avait pas de vêtements chics pour les femmes âgées au Japon. En 2006, elle est décédée à cause d'un infarctus cérébral à l'âge de 92 ans. On dit qu'elle avait un caractère très gai et facile, et qu'elle était très intelligente et très patiente. Elle pensait aussi toujours positivement.

Je respecte beaucoup madame Ayako Koshino qui était mère de trois filles et qui a continué à être modéliste jusqu'à sa mort.


Texte : Mikiko Nakane - Photo : Ayako Koshino (DR) - Ah Bon ?! No5

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire