L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Les femmes japonaises


Nara_33(A woman in kimono)

Apparemment les femmes japonaises d’aujourd’hui sont pleines d’énergie et actives. On les compare à des carnivores vis-a-vis des hommes, comparés, eux, à des herbivores. Mais en réalité, le statut des femmes est inférieur à celui des hommes...


Les femmes n’occupent pas de postes importants dans la société au Japon. Selon une enquête menée par les services généraux du premier ministre en 2004, 70% des femmes pensent que les hommes sont mieux traités qu’elles concernant le salaire et la promotion. En 1986, à la suite de l’application de la loi pour l’égalité des sexes devant l’emploi, la Convention sur l’élimination des discriminations de toutes sortes contre les femmes a été ratifiée au Japon. Les femmes ont commencé à travailler en dehors de la maison.

Les femmes japonaises après le mariage

Mais la plupart d’entre elles ont quitté leur travail après le mariage ou après avoir eu un enfant, par manque d'un congé maternité et parental suffisamment long et de crèches. Une fois qu’on a quitté son travail, il est difficile ou presque impossible de le reprendre chez nous. Après avoir élevé leurs enfants, elles doivent travailler à temps partiel ou elles n’ont plus qu’à travailler comme intérimaires. Il en résulte que l’encadrement féminin est très faible chez nous. Environ 6 % des femmes occupent des postes importants parmi les entreprises de plus de cent personnes. Depuis 2003, le gouvernement japonais s’est donné pour but d’augmenter le nombre de femmes cadres pour que, avant 2020, 30% des postes à responsabilité soient occupés par des femmes, quel que soit le domaine. Mais le taux n’atteint aujourd’hui que 10%.

Les femmes japonaises et la politique

Parmi les 480 membres de la chambre des représentants, on compte 54 femmes soit 11,3%. Concernant le nombre de femmes politiques, le Japon occupe la 121ème place parmi les 186 pays recensés. Quant aux femmes de la chambre des conseillers, elles ne sont que 44 sur 242 et cela ne représente que 18,2%. Par rapport aux hommes, les femmes qui se portent candidates sont peu nombreuses.

Les femmes japonaises sont conservatrices

Les conditions de travail s’améliorent graduellement et même les hommes peuvent bénéficier du congé parental, mais le tradition reste encore bien ancrée chez les hommes et les femmes japonais : l’homme au travail et la femme au foyer. Beaucoup de femmes souhaitent élever leurs enfants soigneusement chez elles jusqu’à ce qu’ils aient au moins 3 ans. A ma surprise, il y a encore beaucoup d’étudiantes qui veulent devenir femmes au foyer après avoir terminé leurs études. Les femmes japonaises sont conservatrices.


Texte : Waka Shinozuka - Photo : idua_japan - Ah Bon ?! No4

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire