L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

L'invention du papier


Filza

Le papier, c'est indispensable dans notre vie. Alors, je voudrais vous parler de l'invention du papier.


Historique

Avant que le papier soit inventé, les hommes ont utilisé des choses diverses pour écrire. Par exemple, les pierres, le papyrus, le cuir des animaux, les arbres, les bambous ou le tissu de soie. On dit que Sairin (NDLR : Cai Lun), qui était chinois, a inventé le papier pour la première fois. Il a fait du papier en 105 en utilisant des matériaux divers, par exemple des écorces et des lambeaux de lin. Il est dit qu'il a respectueusement offert ce procédé de fabrication à l'empereur.

Après ça, le procédé de fabrication du papier a été transmis par des hommes de métier du papier, qui ont été fait prisonniers dans le monde de l'Islam à l'occasion de la bataille de Talas en 751. Une papeterie a ainsi été construite à Samarcande en 757.

Ensuite, on a construit des papeteries dans chaque ville du monde de l'Islam, Et puis, ces techniques se sont transmises jusqu'au Maroc en 1100. En 1114, la première papeterie de la Péninsule ibérique a été bâtie à Xativa. En Europe, on a construit des papeteries à Hérault, en France, en 1189 et puis à Fabriano, en Italie, en 1276. En 1282, le filigrane a été inventé à Fabriano. Après ça, des papeteries ont été construites dans divers pays européens. Aux États-Unis, on en a fondé une à Philadelphie en 1690.

Matière première

La matière première du papier est principalement le bois et on s'en sert depuis l'établissement du moyen de fabrication du papier avec de la pulpe de bois dans les années 1840. Une autre matière, c'est du papier usé. Il paraît qu'on a refait du papier en employant du papier usé aussitôt après l'invention du papier. Actuellement, on présume que le taux d'utilisation du papier usé est de 50% dans le monde, et de 60% au Japon.

Le papier au Japon

À propos du Japon, le papier a été importé jusqu'au septième siècle et s'est développé avec l'établis-sement de sa technique de production au Japon. À l'époque d'Edo, on s'est servi du papier pour l'architecture avec, par exemple, les fusuma (NDLR : les panneaux coulissants qui servent de séparation dans les maisons japonaises) et pour des objets de la vie quotidienne avec les parapluies à la japonaise, les chôchin (NDLR : lanternes) ou les éventails par exemple. La matière première du papier japonais est principalement faite de kôzo et de mitsumata (NDLR : type de bois), surtout le mitsumata qui est utilisé pour les billets japonais.

Papier et environnement

Ces derniers temps, on prévoyait que la quantité utilisée de papier allait régresser, mais en fait, elle est au contraire à la hausse. Alors, du point de vue de la sauvegarde de l'environnement, des plantes commet le kenaf sont utilisées pour essayer de maîtriser la déforestation.


Texte : Mikiko Nakane - Photo : Enciclopedista - Ah Bon ?! No3

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire