L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Le sac ou comment comprendre les femmes


75 % de bordel...

Quelle sorte de sac à main avez-vous ? Êtes-vous une passionnée de Prada ou de Louis Vuitton ? Ou êtes-vous une personne qui change son sac à main selon son humeur ou le climat du jour ? Aujourd'hui, nous allons parler du sac à main.


La clef de l’identité des femmes

Quand j’étais à Londres le mois dernier, j’ai lu un article sur un sociologue français qui a récemment publié un livre intitulé « Le Sac ». Il insiste sur le fait que le contenu du sac est la clef de l’identité des femmes, et qu’il y a toujours un lien entre les femmes et leur sac. J’ai été très inspirée par son idée et j'ai commandé ce livre à la maison d’édition en France.

Maintenant, permettez-moi de vous demander de vider votre sac à main ? Non, je plaisante ! Vous avez dû être embarrassé(e) par ma question impolie, parce que le contenu de votre sac est très privé. Mais c’était la question que l’auteur, Jean-Claude Kaufmann, a posé à 75 femmes pour écrire son livre. Laissez-moi vous expliquer l’intérieur de mon sac : j'ai un téléphone portable, un portefeuille, un agenda, un dictionnaire électronique, la clef de chez moi, une trousse de stylos, une autre trousse de maquillage, un paquet de chewing-gum, et un ou deux paquets de Kleenex. Je porte tant de choses en vrac que je dois chambouler tout mon sac pour trouver ma clef qui refuse d’apparaitre. C’est très gênant.

Vie actuelle et souvenirs du passé

Mais est-ce que je dois porter toutes ces choses ? Qui sait ? Mais je ne me sentirais pas à l’aise si je n’avais pas tout ça. Je dois être prête à m’occuper de choses imprévues. Par exemple, je dois emporter mon dictionnaire dans le cas où je rencontre des mots inconnus. J’ai un paquet de chewing-gum dans le cas où je parle à quelqu’un en face-à-face. Quand mes enfants étaient petits, j'emportais un petit jouet ou des petits bonbons dans le cas où ils s'ennuieraient dans le train ou dans la salle d’attente chez le dentiste. En plus des objets nécessaires pour ma vie quotidienne, je porte un gris-gris que je conserve précieusement et qui me fait rire et me rend heureuse. En bref, je porte dans mon sac ma vie intime et familiale, et le souvenir de mon passé aussi.

Un symbole de l'émancipation des femmes

À propos, quand les femmes ont-elles commencé à porter un sac ? Il y a un demi-siècle, les femmes japonaises restaient à la maison pour s’occuper des enfants et elles n’avaient pas besoin de sortir avec un sac. On peut donc dire que l’arrivée du sac a coïncidé avec l’émancipation de la femme. Ensuite le sac est devenu le symbole de la féminité. Mais paradoxalement, plus les femmes se sont émancipées, plus leur sac s’est alourdi parce qu’elles avaient plus de choses dans leur vie.

Je suis souvent jalouse des hommes qui marchent avec les mains vides ou dans leur poche. Comment peut-on s’organiser seulement avec ses poches ? Selon Jean-Claude Kaufmann, malgré l’égalité entre les sexes, il reste encore des inégalités dans la vie intime et familiale, et c’est les femmes qui portent seule le poids de la famille.

En conclusion, je pense qu'il doit y avoir beaucoup de moyens pour comprendre les femmes, mais le sac à main est un moyen original et très intéressant. Pour les femmes, l'intérieur du sac est un petit monde et une extension de soi-même. Si vous avez une photo de votre mari dans votre sac, il doit être fier de lui parce qu’il est comme votre porte-bonheur... Et vous, qu'avez-vous toujours dans votre sac ?


Texte : Shizuyo Yamagata - Photo : Biscarotte - Ah Bon ?! No3

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire