L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Doublement de l’avortement volontaire au Japon


Une enquête menée par l’Association des Obstétriciens et Gynécologues du Japon a révélé que la découverte d’anomalies chromosomiques par diagnostic prénatal a doublé le nombre de cas d’avortement sur la période de dix ans entre 2000 et 2009 par rapport à la période entre 1990 et 1999. Il y a eu 11 706 cas d’avortements pour anomalie présumée des bébés entre 2000 et 2009 contre 5 381 entre 1990 et 1999.


Dépistage précoce grâce au développement technologique

L’échographie ou d’autres techniques médicales permettent désormais de dépister des anomalies sur la première période de la grossesse.


Interprétation élargie sur la loi de la protection du corps de la mère

La loi ne stipule pas la possibilité d’avortement volontaire en ce qui concerne la santé du bébé ou dans le cas d’anomalies dans le corps du bébé. Pourtant, on a tendance à interpréter en considérant que « des problèmes du bébé » peuvent « nuire à la santé de la mère » pour pratiquer des avortements.


Texte : Tomonori - Source : Journal Yomiuri 22.7.2011

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire