L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Les étoiles



Des êtres vivants habitaient au fond de la mer claire. Ils avaient quatre petites cornes et un bouclier dur partout sur leur corps. Ils étaient si petits qu'on ne pouvait les distinguer du sable. Ils étaient venus de quelque part ; ils erraient dans l’eau. Presque toujours, ils étaient bercés par les vagues ; et quand leurs vies se terminaient, ils descendaient dans les fonds sablonneux de la mer. Leurs cadavres s’amoncelaient sur les sables. La lumière du soleil les rendaient blanc.

Ils étaient carnassiers. Parmi leurs aliments, il y avait des animaux beaucoup plus grand qu’eux. Ils s’agrippaient à leur proie, et le corps possédé rapetissait en un instant. Des bribes s'échappaient des gueules des petits êtres, tombaient sur les sables.

Quand les vagues faisaient trembler l’eau, les sables se détachaient légèrement du fond, se balançaient avec le courant et, un peu plus tard, se calmaient. De nouveaux cadavres y tombaient. La lumière du soleil projetait la forme des vagues sur le fond de la mer.

Le jour tombait, ils émettaient alors de la lumière. La nuit n’était pas encore avancée et ils ne rejetaient qu'une faible lueur ; mais plus l’obscurité s’épaississait, plus ils éclairaient fortement. Ils s’enfonçaient dans le sable tous les soirs. En utilisant habilement leurs quatre cornes, ils se cachaient dans les plus grandes profondeurs.

Au soir, une grosse houle retournait les sables et les êtres. Les grands animaux étaient dans l’attente de ce moment. Ils arrivaient de quelque part, ouvraient leurs gueules énormes, et avalaient les êtres microscopique d’une gorgée. Dans le ventre des animaux, les êtres éclairaient jusqu’à la fin de leur vie. Les autres, qui atteignaient les profondeurs du sable, éclairaient eux aussi. Dans le fond de la mer, un clair blanc s’élevait doucement.


Texte : Chieko Endo - Photo : Gudny Øyre Flatabø - Ah Bon ?! No3

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire