L'Institut Français du Japon - Yokohama présente « Ah bon ?! », le mag FLE du Japon.

Sur les traces de Matsuo Bashō


Matsuo Bashō à Yamadera

Tous les jours, c'est un voyage et le voyage, c'est la vie » - Matsuo Bashō.
Matsuo Bashō est un écrivain célèbre de haïkus du dix-septième siècle. Beaucoup d'hommes ont été inspirés par son récit de voyage au nord du Japon appelé « Oku-no-hosomichi » édité en 1702.

Matsuo Bashō et son disciple Kawai Sora ont parcouru ensemble environ 2106 kilomètres à pied, à cheval et en bateau, depuis Edo juqu'à Ogaki, au centre du Japon, à côté de Nagoya. Il leur a fallu environ 5 mois de voyage. Tout au long de leur parcours, ils ont logé chez les disciples de Bashō et dans chaque endroit qu'il a visité, Matsuo Bashō a écrit des haïkus qui composent le récit « Oku-no-hosomichi ». Nous vous proposons de faire une partie de ce voyage, d'Edo à Shinjo.

Matsuo Bashō est parti d'Edo Fukagawa le 27 mars 1689 avec son disciple Sora Kawai, il avait alors 46 ans. Après trois jours de marche, ils sont arrivés à Nikkō où Bashō a composé ce haïku :

En japonais :
aratouto
aoba-wakaba-no
hi-no-hikari
Voici la traduction de ce haïku :
Belle et précieuse
La lumière du soleil
sur les feuillages verts et jeunes

Kawai Sora à Yamadera


Puis ils ont continué leur voyage de Nikkō à Kuroha où ils sont restés 2 semaines parce qu'il a plu tous les jours. Ensuite, ils sont allés à Sendai et ils y sont restés quatre jours. Après ils ont marché jusqu'à Shiogama. Ils ont alors embarqué sur un petit bateau pour voir Matsushima. Touché par la beauté de Matsushima, Bashō n'y a écrit aucun haïkus.




Ils sont enfin partis pour Ishinomaki. Le 13 mai, ils sont arrivés à Hiraizumi, il leur a fallu environ 45 jours de marche. Matsuo Bashō y a composé ces haïkus :

En japonais :
Natsukusa-ya
tsuwamono-domo-ga
yume-no-ato
Voici la traduction de ces haïkus :
Herbes de l'été,
des valeureux guerriers,
la trace d'un songe
samidare-no
furi-nokoshite-ya
hikaridou
Comme par miracle,
les pluies de juin,
a épargné le pavillon d'or

Puis ils sont allés jusqu'à Risshakuji, un temple dans la montagne, et ils sont arrivés à Shinjo. Ils ont pris un bateau de Furukuchi à Kusanagi et pendant leur voyage en bateau, Matsuo Bashō a écrit ce célèbre haïku :

En japonais :
samidare-o
atsumete-hayashi
mogamigawa
Voici la traduction de ce haïku :
Le fleuve Mogami,
rassemblant la pluie de juin,
coule encore plus rapidement

Ils sont arrivés à Shinjo le 1er juin. Depuis Edo, il leur a fallu environ 3 mois pour parcourir environ 971 kilomètres. Et vous, voudriez-vous faire le même voyage ?


Itinéraire complet de Oku-no-hosomichi


Texte par les amoureux de haiku - Photos par FLQ - Ah Bon ?! No2

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire